Moto électrique

Une moto électrique est très pratique car elle permet de se déplacer à bonne vitesse tout en émettant moins de pollution qu’un modèle classique. Ce comparatif va vous aider à trouver la meilleure et à y voir plus clair pour faire votre choix.

La propulsion électrique est l’avenir de la mobilité. L’accélération est bien meilleure, en raison de l’absence de moteur dans la chaîne d’allumage, le moteur électrique protège l’environnement et est beaucoup plus silencieux. Surtout les voitures électriques ou hybrides sont maintenant nombreuses sur les routes françaises et offrent un confort de conduite agréable. Cependant, ceux qui aiment aussi rouler sur deux roues pour ressentir la sensation de liberté d’un véhicule à deux roues ont jusqu’à présent dû recourir à des scooters électriques ou à des vélos électriques. Entre-temps, la technologie a même progressé à un point tel que les motos électriques rendent les routes peu sûres.

Une motocyclette électrique est une motocyclette entièrement fonctionnelle qui possède un moteur électrique au lieu d’un moteur à combustion. Cela se remarque notamment par son design souvent futuriste, l’absence d’échappement et le silence de roulement. La moto accélère silencieusement, ce qui ennuie souvent les amateurs de moteurs à combustion et plaît aux habitants des zones résidentielles. Hormis ces points, elle ne diffère pas d’une moto classique en termes d’apparence pour garantir la sécurité lors de la conduite.

En principe, les motos électriques fonctionnent sur le même principe qu’un moteur électrique pour la voiture. Le moteur électrique à l’intérieur de la moto utilise le magnétisme pour entraîner la moto. Il y a deux parties à l’intérieur du moteur, le stator et le rotor. Le stator est immobile tandis que le rotor se déplace. L’énergie électrique donne au rotor et au stator une charge différente, qui fait tourner le rotor en repoussant le stator avec la même charge. Ce processus peut être observé avec les aimants classiques, qui se repoussent aux mêmes pôles et se contractent à des pôles différents.

Le même principe est utilisé par le moteur en quelques millisecondes pour pousser le rotor de manière répétée. Le rotor est monté sur un axe qui tourne automatiquement avec le rotor. Sur une moto, il s’agit de l’axe de la roue auquel la roue est fixée et qui tourne pour accélérer la moto.

Les meilleurs modèles de motos électriques

Le modèle Tacita T-Cruise est très similaire à une Harley, mais vient d’Italie. Avec un siège en cuir et des repose-pieds diversement réglables, le modèle offre un haut niveau de confort. Il est disponible avec trois capacités de batterie différentes, qui peuvent avoir une puissance maximale de 28 kilowattheures et donc une autonomie allant jusqu’à 300 km est théoriquement possible.

Energica propose des modèles absolument performants. Le fabricant participant au championnat mondial de motos électriques veut concevoir une moto électrique pour la route également. Voici l’EGO d’Energica. De 0 à 100 en seulement 3 secondes et avec des freins Brembo, elle figure parmi les leaders mondiaux absolus. L’autonomie théorique est de 210 km et la vitesse maximale est de 235 km/h, le moteur a donc l’équivalent de 145 CV.

La Harley-Davidson est surtout LA moto pour les amoureux de la moto. En raison de sa construction massive et des nombreux films historiques dans lesquels il apparaît, il est un symbole de statut pour le motocycliste solitaire qui n’a besoin que de lui-même et de sa machine. Jusqu’à présent, Harley-Davidson ne produisait ses modèles qu’avec des moteurs à combustion, mais ils ont eux aussi reconnu la tendance et ont construit la première moto entièrement électrique. Avec une autonomie de 220 km et une puissance de 74 ch, c’est l’un des modèles les plus performants.

Le fabricant autrichien a également fait son entrée sur le segment électrique avec différents modèles de freeride. Les motos électriques tout-terrain sont particulièrement bien suspendues, avec un débattement de suspension pouvant atteindre 265 mm. A cela s’ajoute le poids léger d’environ 100 kg, ce qui les rend plus faciles à utiliser lorsqu’ils sont montés sur une rampe. La portée est beaucoup plus petite que la plupart des modèles avec environ 85 km. Toutefois, ces machines conviennent aussi principalement pour les épreuves de conduite hors route ou de motocross et moins pour la route.

La marque Johammer est connue de très peu d’amateurs de motos, mais le fabricant autrichien se distingue par son design inhabituel. Cette moto électrique moderne et pourtant d’allure historique est recyclable à 100 % et ne comporte pas de nombreux extras. À l’exception des roues, rien ne dépasse de la boîte métallique de la moto de Johammer et est donc extrêmement simple. Mais la puissance du moteur, qui est de 15 CV et a une autonomie de 145 kilomètres dans la version la plus petite, est également simple.

Pourquoi choisir une moto électrique ?

Le plus grand avantage des motos électriques est l’énorme accélération. En raison de l’absence du moteur proprement dit et de l’allumage de l’essence, la puissance est transférée à la roue beaucoup plus rapidement, ce qui a un effet positif sur l’accélération.
Un autre avantage des motos électriques est la consommation de carburant inférieure à celle d’une moto à moteur à combustion. L’électricité coûte l’équivalent de moins que le combustible habituel provenant des combustibles fossiles.
En fin de compte, conduire une moto électrique est beaucoup plus écologique que conduire une vieille moto avec un moteur à combustion. La combustion des combustibles fossiles produit du CO2, tandis que la conduite d’une moto électrique est totalement neutre en CO2.

Les motos électriques ont les mêmes problèmes qu’une voiture électrique. Cependant, en raison de leur taille réduite, ces problèmes sont intensifiés. L’une d’entre elles est que le « temps de ravitaillement », ou le temps nécessaire pour recharger la moto, est extrêmement long. Il faut plusieurs heures pour recharger complètement la batterie, même avec un chargeur rapide.
Un autre aspect négatif est l’expansion sporadique des stations-service publiques. En raison de la faible expansion des stations de recharge, il y a la crainte de « s’arrêter », car l’autonomie des motos électriques est très limitée.
C’est aussi le dernier et plus grand inconvénient des motos électriques, l’autonomie limitée. En théorie, les motos peuvent atteindre jusqu’à 300 km, mais cela n’est possible qu’en théorie, car à des vitesses plus élevées, la distance est considérablement réduite. L’autonomie n’est donc pas aussi bonne que celle d’une moto classique, ce qui explique pourquoi les trajets plus longs ne sont pas possibles.

Comment bien la choisir

La portée est le kilométrage maximum après une charge complète. Comme l’utilisation réduit ce nombre, il est essentiel de commencer par le plus grand nombre possible. Surtout lorsque l’on roule vite sur l’autoroute ou la route de campagne, l’autonomie diminue régulièrement en raison de la consommation plus élevée. L’autonomie doit donc être d’au moins 210 km afin que la moto ne doive pas être constamment chargée.

L’accélération et la vitesse de pointe sont toutes deux des facteurs principalement liés au plaisir de conduite et moins à la sécurité du conducteur. L’accélération de (presque) toutes les motos électriques est en principe bien meilleure qu’avec un moteur à combustion classique, grâce au transfert direct d’énergie. Si vous choisissez une moto électrique avec beaucoup de puissance et une vitesse de pointe élevée, vous en obtiendrez nécessairement une avec une accélération énorme.

La puissance effective en kilowatts combine la portée et la vitesse de pointe, ou la valeur de la puissance effective a une forte influence sur les deux. La puissance nette dépend de la batterie et plus sa valeur est élevée, plus la moto électrique est puissante.

La vitesse maximale de nombreuses motos électriques est beaucoup plus élevée que la vitesse spécifiée. Cela est dû au fait que certaines motos se bloquent à des vitesses aussi basses que 130 km/h pour économiser la batterie. Lorsque l’on roule à plus de 210 km/h, certaines batteries s’usent beaucoup plus vite et chauffent énormément. Le risque d’incendie ou de destruction complète du lithium-ion à l’intérieur de la batterie est trop élevé, c’est pourquoi le verrouillage est en place. Mais certaines motos permettent des vitesses maximales de 230 km/h, car elles sont équipées d’une puissante batterie intégrée.

Le dernier facteur avant l’achat est la conception. Comme pour un vélo, la tâche principale est de déplacer la personne en toute sécurité, mais elle doit aussi être visuellement attrayante pour l’acheteur. Les motos électriques, en particulier, ont souvent un look futuriste que tous les fans de moto n’aiment pas, donc le choix est limité.

Si vous prenez en compte tous ces critères au moment de faire votre achat, vous êtes alors certain de choisir la moto électrique qui vous convient le mieux. Si vous avez besoin de conseils personnalisés, vous pouvez vous rendre dans une boutique qui en vend afin de parler à un spécialiste qui vous conseillera en fonction de vos critères.

Le prix

Une moto électrique est relativement chère. Alors que les motos classiques sont déjà disponibles à partir d’un prix d’entrée de gamme d’environ 4500 euros, un modèle d’entrée de gamme de moto électrique coûte au moins 7000 euros.
Un modèle un peu plus puissant, avec une batterie plus puissante et une plus grande autonomie, coûte 12 000 euros.
Les modèles hautes performances, particulièrement puissants et d’une portée de 300 km, coûtent environ 28 000 euros.

Comme vous venez de le voir, trouver la meilleure moto n’est pas simple car il y a de nombreux critères qui entrent en compte.